Archives de catégorie : TIC

KPMG s’inquiète d’une menace croissante sur les systèmes d’information

Selon l’édition 2009 de l’étude e-crime Survey conduite par KPMG et AKJ, l’inquiétude va croissant parmi les responsables sécurité. Sur 300 clients de KPMG (dont 78% d’Européens), 79% considèrent que la validation par signature ne procure pas un niveau de sécurité suffisant pour les internautes. 50% s’estiment aussi insuffisamment protégés face aux « malwares ». 62% se plaignent de ne pas disposer de ressources suffisantes (budget, temps, équipements) pour la protection de leur entreprise. Enfin, opinion intéressante, 66% considèrent que le licenciement d’informaticiens compétents en raison de la crise risque d’en jeter un certain nombre dans le camp des cybercriminels….

Toutefois, cette diabolisation des propres salariés de l’entreprise serait passablement injustifiée selon Richard Bejtlich, un des plus hauts responsables sécurité chez General Electric. En compulsant comme lui l’étude annuelle Computer Crime and Security Survey menée conjointement par le Computer Security Institute (CSI) et le FBI (noyauté par des crypto-gauchistes dépressifs, comme chacun sait), on constate que, parmi les plus de 400 responsables sécurité interrogés, ils sont de moins en moins à estimer que le principal danger vient de l’intérieur. Ils étaient déjà 36% de cet avis en 2007, ils sont désormais 51% dans ce cas.

Sur le site de KPMG France : le PDF (40 pages) de l’étude e-crime Survey 2009 est téléchargeable après un enregistrement gratuit.

Source : Le Monde Informatique du 19/05/09

TIC en entreprise : deux études d’INSEE Première (Mars 2009)

E-administration, télétravail, logiciels libres : quelques usages de l’internet dans les entreprises

En janvier 2008, presque toutes les grandes entreprises ont accès à l’internet haut débit. L’e-administration est devenue une réalité pour 72 % des entreprises d’au moins 10 salariés qui utilisent l’internet dans leurs relations avec les autorités publiques pour obtenir des informations, renseigner des formulaires en ligne ou répondre à des offres d’achat public ; ainsi, 57 % des entreprises de 10 à 19 salariés et 75 % des entreprises de 20 à 249 salariés renseignent des formulaires administratifs par l’internet. Malgré la faible progression de l’équipement en logiciels collaboratifs (messageries électroniques, par exemple), le télétravail se développe : il est présent dans 22 % des entreprises. Les systèmes d’exploitation libres (open source) restent très minoritaires (14 %) mais sont en légère progression.

Les sites web des entreprises : présenter ses produits et gérer des offres d’emploi

En janvier 2008, 54 % des entreprises françaises d’au moins dix salariés ont un site web ou une page d’accueil. C’est beaucoup moins que dans la plupart des pays européens. Ce sont les plus grandes entreprises qui en ont le plus souvent : 85 % des entreprises d’au moins 250 salariés déclarent ainsi avoir un site web. Ces sites restent encore très peu orientés vers la commercialisation : 69 % présentent un catalogue ou une liste de prix et plus fréquemment les petites entreprises que les grandes, mais seulement 24 % offrent la possibilité de commander ou réserver des produits ou des prestations ; 11 % permettent un paiement en ligne, contre 4 % en janvier 2007. Parmi les sites web, 21 % gèrent des offres ou des demandes d’emploi, surtout dans les grandes entreprises et dans les secteurs financiers ou liés aux technologies de l’information et de la communication.

Rapport de la Commission sur l’état d’avancement des actions dans le secteur des technologies de l’information et des communications : Plus de 250 millions d’Européens utilisent régulièrement Internet

Plus de la moitié de la population européenne utilise désormais régulièrement l’internet, 80 % de cette population dispose d’une connexion à large bande et 60 % des services publics dans l’UE sont entièrement accessibles en ligne. Deux tiers des écoles et la moitié des médecins utilisent des connexions internet rapides, grâce à la forte croissance de la large bande en Europe. Ce sont les résultats d’un rapport de la Commission sur les progrès accomplis à ce jour dans le cadre du plan d’action i2010, l’initiative communautaire en faveur de l’emploi et de la croissance dans la société de l’information. Adoptée en 2005, cette initiative a débouché sur un engagement ferme de promouvoir les technologies de l’information et des communications (TIC) au niveau de l’UE et des États membres. Depuis 2007, tous les États membres considèrent le développement des TIC comme l’un des principaux résultats de leurs programmes de réforme structurelle. Dans le même temps, les institutions communautaires ont encouragé la création d’un marché unique pour les services en ligne et augmenté les fonds alloués à la recherche. Il reste encore toutefois à mettre en place un marché unique des télécommunications qui favorisera les services de communication transfrontaliers.

Source : Europa

Cf Rapport de la Commission sur l’initiative i2010