Les réseaux informationnels sous la Venise médiévale

Revenue depuis peu de Venise, j’ai montré depuis un intérêt à l’histoire de la Sérénissime et comment jadis elle collectionnait les informations à travers les flux maritimes, fluviaux ou terrestres.

3 réseaux se superposent, Politique et administratif, Economique et enfin Commercial.
Ces trois réseaux se complètent et s’épaulent, quand par exemple des acteurs de la vie économique sont convoqués devant le conseil. Le 3ème réseau, cimente les deux autres.

Différents types d’informations circulaient à travers la Cité : lettres, courriers, comptes-rendus écrits ou physiques, dépêches, avis… Ce sont les célèbres Diarii.
Il y avait les fameuses « bouches de pierre ou bouches de dénonciation » (cf photo ci-dessus) où chaque soir des habitants déposaient leurs libelles souvent anonymes à l’intention des services secrets du Doge.

Sensible à l’Histoire et aux différents réseaux informationnels à travers l’Histoire / pays je vous invite à parcourir ces lectures suivantes si vous vous voulez en savoir plus sur les Diarii, sur les connexions entre ces 3 réseaux et les différents modes de circulation encourus.

Autre point plus intéressant est de voir comment se faisait l’enregistrement et les notations des nouvelles par rapport à l’identification de la source et de sa nature mais également à la véracité de l’information : incertaines « et l’on dit »  » et le bruit se répandit » ou recevables « et il se répandit la nouvelle, qui se révéla être vraie… »

– Crouzet-Pavan Elisabeth. « Les mots de Venise : sur le contrôle du langage dans une Cité-Etat Italienne ». 24ème congrès, Avignon, 1993.pp. 205-218

– Crouzet-Pavan Elisabeth. « Venise : une invention de la ville XIIIè- XVème siècle » 1997

– SARDELLA Pierre. Nouvelles et spéculations à Venise au début du XVIe siècle. Paris, A. Colin, s. d. [1948]. (Cahiers des Annales, I.)

– D’ANDREA David : The power of perception : Venice, the early reformation, and the Diarii of Marino Sanuto (1518-33)

– ZORZI Alvise : « Histoire de Venise : La République du Lion » PERRIN 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.