Foires et Salons professionnels dans le monde

Vous trouverez ci-joint un petit listing des principales sources d’informations à utiliser pour rechercher un salon professionnel en France et dans le Monde.

Billet faisant suite à une petite demande personnelle que l’on m’a demandé à ce sujet.

Salons

  • La banque de données de l’AUMA, site de l’association des foires et des expositions de l’industrie allemande. Elle fournit des informations sur les événementiels ayant lieu en Allemagne et dans le monde entier (dates, thématiques, le nombre d’exposants et de visiteurs). 5000 manifestations sont  ainsi répertoriées dans la base de données.
  • EventsEyebase de données mondiale qui contient à ce jour 10 392 salons professionnels, foires et conférences internationales. Un des sites référence pour trouver un événement. Ainsi, la recherche peut se faire par nom de l’événement, thématique, date, lieu, organisateur et mot-clé. De plus, la rubrique « Liens utiles » est intéressante avec un accès aux sites portails et associations de zones géographiques ou pays organisateurs de salons.
  • ExpoDatabase :  Base de données proposée en allemand et anglais avec la possibilité de rechercher par secteur d’activité, date, organisateur, mot-clé.
  • FoiresInfo : rechercher par secteur d’activité et par pays. Le site propose une base de données de fournisseurs de foires nécessaire à l’organisation d’une Foire.
  • Lunil : service qui référence 4747 foires et salons du monde entier.

France :

  • Unimev (Union Française des Métiers de l’Evénement) : rechercher une manifestation organisée en France avec possibilité de filtrer les résultats par organisateur, thématique ou lieu de l’événement.
  • Salons-online.com : recherche d’événements professionnels en France uniquement par secteur d’activité. Nombreux liens pour trouver des prestataires qui accompagneront les entreprises dans leur participation à des événements.
  • La Gazette des Salons : Recherche par région, thématique et lieu. Mais aussi, possibilité de s’informer via une rubrique actualités.

Pour ma part, les deux liens que j’utilise de loin sont EventsEye et la base de données de l’Auma. Certes, le site EventsEye n’a pas la plus belle ergonomie et la navigation pourrait être mieux mais le site est une vraie mine d’informations et c’est cela le plus important.

Ressources :

Livre « Foires et salons – S’y préparer, y réussir » (2010, Edipro)

Guide Le Moci « Foires et Salons France-Monde 2016 »

Sharks conservancy on Twitter

Monitoring Twitter with a data visualization tool

Infomous is a tool which explores conversations about your brand or to monitor your reputation thanks to mapping from social media, blogs, RSS feeds, consumer reviews and others sources. You can zoom into specific times and locations to pinpoint topics of conversation to identify the most vocal sources and above all create your clouds to share your findings.

It’s been a while i wanted to use this tool and it’s done with my work with NGO Shark Citizen. The idea was to identify conversations on Twitter because we have a strong community on it with many professionnals who preserves sharks, ecosystem and oceans.

An other explanation was to organize a map to bring to Shark Citizen’s team who are not on Twitter and who want to read instantaneously some news in ecological fields.

Moreover, as the team is located in worldwide (Réunion and Mayotte islands, Paris, USA) it’s a help to bring the same news at everyone and exchange each other.

Methodology :

149 Twitter accounts have been choosen and analysed with this ranking :

  • Research ( PhDcandidates, oceanography, research, shark scientists, marine biologists, shark researchers)
  • Officials NGO, nonprofits in shark conservation, shark education, shark research, shark finning
  • Activism : personal accounts from shark activists, sharks advocates, volunteers, marine conservationists
  • Underwater : (Freedivers, sharks photographers, sharks expeditions, documentary filmakers)
  • Experts in marine socio economics field (fishing quota, economy)

One condition : Persons who have an influence in preservation and conservation with sharks AND who tweet weekly or regularly.

I have used the tool http://twitrss.me to generate a RSS feed with the 149 accounts. I have combined the feeds with http://www.rssfusion.org.

Mapping
Mapping

Positive things :

  • It’s very easy to understand online conversations intuitively with clouds
  • Personalized navigation : you choose what’s relevant.
  • Monitoring on Twitter without to have an account : important to unify a team.
  • Share the mapping to the professionnals of NGO.
  • Analyse some trends with keywords : trends in ecological field.
  • The gain in time to find some news to share with your community.

Negative things :

  • The algorithm is above all for english language.
  • It’s impossible to know when the tool is updating the feeds.
  • Loading time of the mapping is quite long.

Exemple d’utilisation d’un outil sémantique par une ONG

Datavisualisation : cartographier les flux Twitter avec Infomous

Infomous est un outil qui génère des cartographies de mots-clés depuis un flux RSS, un site web ou un réseau social. Les termes les plus cités sont mis en avant visuellement et regroupés en liens sémantiques.

Un clic sur un mot clé permet ainsi d’accéder aux sources, puis d’extraire les informations. De plus, son utilisation personnalisée le rend intéressant.

L’utilisation d’Infomous a été faite de par mon activité avec l’ONG Shark Citizen. En effet, le besoin urgent de capter la communauté des scientifiques sur Twitter se faisant sentir, l’opportunité fut toute trouvée.

Premièrement, la nécessité pour nous était d’avoir une visualisation sémantique de l’information portant sur la veille Twitter. Mais pourquoi Twitter ? Dans le secteur des ONG, le plus grand nombre de professionnels du domaine ont un compte Twitter et l’utilisent quotidiennement.

D’autre part, le second objectif était d’apporter aux membres de l’équipe n’ayant pas Twitter une veille quotidienne. D’autre part, l’équipe étant disséminée (Réunion, métropole, Mayotte), la cartographie aura permis de centraliser l’accès aux informations et d’échanger sur les sources d’informations.

Méthodologie :

149 comptes Twitter ont été analysés. Voici le classement :

  • Les experts en économie marine (économie, quotas de pêche..)
  • Photographie sous-marine (photographes, vidéastes, artistes)
  • Chercheurs en biologie marine (PhD, chercheurs)
  • Les comptes officiels des ONG spécialisées dans la protection des requins
  • Écologistes, activistes influents sur Twitter (comptes personnels de membres d’ONG)

Critères de sélection des comptes Twitter :

  • Personnalités ayant une référence dans le domaine de préservation des requins et des océans ET qui twittent quotidiennement ou régulièrement.

Les 149 comptes ont été ajoutés dans un tableau Excel selon la répartition suivante : une classification (typologie du compte),  répartition des principaux mots-clés et le détenteur du compte (nom et fonction).

J’ai utilisé l’outil http://twitrss.me pour générer un flux RSS à partir des 149 comptes en question et fusionné enfin l’ensemble de ces flux avec l’outil http://www.rssfusion.org.

Vous trouverez la cartographie ci-dessus ou via le lien ci-joint

Ainsi, après quelques semaines, mois d’utilisation voici un petit topo des avantages / inconvénients que j’en retire :

Avantages :

  • Balayer les fils d’actualité Twitter par une approche sémantique : clarté de lecture et approche directe de l’information grâce aux mots-clés.
  • Navigation personnalisée : chacun peut naviguer selon son envie de cacher les termes ou lire un type d’information spécifique (photos, vidéos, articles scientifiques..).
  • Faire sa veille Twitter sans besoin d’avoir de compte : en effet, bien utile pour fédérer une équipe. D’autre part, les membres de l’équipe n’ayant pas de compte peuvent aussi se faire un aperçu de l’outil et pourquoi pas avoir un avis positif par la suite.
  • Partager la cartographie à la communauté des professionnels des ONG : cela apporte une visibilité pour l’association. D’autre part, s’ils utilisent eux-mêmes la cartographie c’est encore mieux.
  • Identifier les tendances à travers les mots clés : tendances des actualités dans le secteur. Par exemple, lors des différents tests les actualités maritimes sur la pêche en eaux profondes étaient particulièrement visibles, ainsi nous savions quoi savoir  diffuser à notre communauté pendant cette période.
  • Gain de temps pour trouver de la matière informationnelle pour diffusion directe à la communauté : bien utile lors d’agendas chargés…

Bémols :

  • L’algorithme de traitement sémantique est prévu pour la langue anglaise. Ici, 90% des flux étaient en anglais, mais il est important de l’avoir en tête pour des projets en français.
  • Temporalité : il est impossible de savoir quand l’outil prend en compte la MAJ des flux ce qui est bien dommage.
  • Temps de chargement de la carte assez long.
  • Utilisation sur la durée : probabilité qu’il devienne payant dans les mois à venir.

Pour finir sur l’outil Infomous je vous invite à lire cet article très intéressant sur le site de Cadde Reputation. La méthodologie y est bien expliquée.

Conférence sur le « Big Data & l’intelligence économique »

Rendre le futur moins incertain grâce aux Big Data

Ainsi, le jeudi 09 Juin à Genève la conférence aura pour but de nous interroger sur les utilisations possibles des big data à des fins de surveillance de l’environnement de l’entreprise et de prospective : quelles applications et quelles sources de données ? Mais aussi quels traitements ? quelle fiabilité ?

Tout d’abord, au cours de cette journée, des exposés académiques, des interventions d’experts et des témoignages d’entreprise nous permettront de faire le point sur les rapports entre Big data et veille mais aussi de comprendre en quoi les applications Big data peuvent alimenter une veille prospective apte à « rendre le futur moins incertain ».

Ainsi, vous trouverez le programme ci-joint

Néanmoins, si vous ne pouvez pas vous rendre à la conférence n’oubliez pas de suivre le fil Twitter de la Journée avec le hashtag #jveille16 du compte officiel de la Journée Jveille.


MAJ (Juillet 2016) : Tout d’abord, vous trouverez ci-joint certaines présentations des intervenants de la dernière Journée de Veille et d’Intelligence Economique. Enfin, vous pouvez suivre le fil des discussions avec le #jveille16 sur Twitter où il y a eu quelques échanges.

Intervenants:

Rendez-vous en 2017 pour la prochaine journée JVeille 🙂

Diploma of advanced Studies (DAS) en veille stratégique et en intelligence économique (Suisse)

HEG

Il reste encore des places pour le  Diploma of advanced Studies (DAS) en veille stratégique et en intelligence économique de la Haute école de gestion de Genève.

Le DAS commencera en janvier 2014 et se terminera fin novembre 2014.

Pour en savoir plus http://www.hesge.ch/heg/ievs/ et répondre à toute demande d’information complémentaire : helene.madinier@hesge.ch

Une séance d’information aura lieu le  jeudi 17 octobre de 17h30 à 19h30.

Pour une raison d’organisation l’inscription est conseillée :  http://www.hesge.ch/heg/formation-continue/inscriptions/seance-information-formation-continue.asp

Web In Alps : événement networking en Rhône-Alpes le samedi 30 novembre 2013

Web In Alps - Grenoble, France

Web in Alps, l’association qui connecte tous ceux qui font le web dans les Alpes organise une journée événement le samedi 30 novembre de 9h à 19h à  la CMA d’Isère.

Une dizaine de conférenciers viendront présenter des sujets variés autour  l’entrepreneuriat, le marketing et la technique. A noter les présences de Christophe Ramel, connu aussi sous le pseudonyme de Kriisiis et de Fabien Cazenave, de la fondation Mozilla.

Linda Belaidi, dirigeante du Cabinet EASI viendra expliquer ce qu’est l’intelligence économique pour les petites entreprises. Je remercie d’ailleurs le staff de Web In Alps d’avoir intégré une thématique autour de l’IE ^^. En revanche je vous souhaite bonne chance pour faire venir les TPE qui, sur cette thématique sont trop souvent frileuses..

Plus d’infos ici

Inscription : http://yurplan.com/event/WIA-9/1479

Sites de livres audio gratuits

 Litteratureaudio.com : Créé en 2007, le site est une communauté d’internautes bénévoles qui enregistrent leurs propres lectures, afin de constituer un vaste catalogue de livres audio gratuits : classement par thème, recherche par auteur, livre complet, extrait de livre.A ce jour le site recense 3394 livres audios gratuits.

http://www.livrespourtous.com/

http://librivox.org/
Des livres audio dans différentes langues :

http://www.atramenta.net/audiobooks

Ernesto Sirolli : Vous voulez aider quelqu’un ? Taisez-vous et écoutez!

Dans ce TEDx talk, Ernesto Sirolli donne sa vision sur l’’aide efficace. Il pose le principe que les personnes qui veulent aider devraient se mettre à disposition de la population locale. Ainsi, le respect s’obtient en écoutant tout d’’abord les gens que vous voulez aider, pour capter la passion, l’’énergie et la motivation de la population locale.

De plus, reconnaître que nous sommes tous codépendants est important pour nous faire redescendre du haut de l’’échelle où nous pouvons clamer haut et fort que nous sommes des autodidactes et que l’’on a besoin de personne.

Ainsi, c’est en se connectant à nos valeurs humaines qu’e l’on peut d’’abord répondre à un réel besoin et aider les autres à se réaliser.

Notre client sait mieux que quiconque de quoi il a réellement besoin !

La qualité d’’écoute vers l’’autre, c’’est avant tout une attention profonde où l’’on se décentre de soi pour donner de l’’espace à l’’expression sans jugement.

L’écoute active est indispensable pour détecter les besoins de son client et pouvoir y répondre.

Quelques principes soulignés par Ernesto Sirolli :

1/ »Si les gens ne veulent pas être aidé, laissez-les tranquille », on perdrait moins d’’énergie

2/Les connaissances s’’acquièrent. Elles sont disponibles.

3/Communauté / Réseau : Prendre les ressources là ou elles sont, sans aller les chercher à l’’autre bout de la terre. Trouver les bonnes ressources pour avancer à plusieurs dans son projet.

4/Enfin, une des choses les plus difficiles : « se taire et écouter ». Savoir écouter l’autre, et observer un temps d’observation en montrant son respect face à autrui.

Animation de communautés / Veille / Sciences de l'Information