Archives par mot-clé : Innovation

Lancement de L’Observatoire Européen des Clusters

L’Observatoire Européen des Clusters est une plateforme collaborative innovante qui offre un accès unique à de l’information, des analyses de clusters et à des politiques des clusters menées en Europe et en Méditerranée.

Visant à faciliter la détection de partenaires européens et la mise en contact entre « clusters », l’outil propose :

* Une visualisation des clusters ( cartographie ou liste) par secteurs ou régions. Le modèle de fiche descriptive d’un cluster est organisé de la manière suivante :
Mission du cluster en question, secteurs concernés dans la classification du site, compétences (5 à 7 compétences maximum à annoncer dans la fiche descriptive), organisation interne du cluster,, références de projets (national et international)

* Communautés : les clusters peuvent rentrer en contact et échanger selon 3 critères : un rapprochement sectoriel, une organisation géographique ou thématique.
Type d’informations : actualités, agenda, forum, bibliothèque numérique (échanges de bons procédés, articles de fond…), liens utiles (Business Angels, innovation /EU)

* Bourse d’affaires : comme son nom l’indique, cette rubrique favorise les partenariats entre clusters : collaboration, expertise, aide.
Possibilité dans cette rubrique d’accéder à la base de données d’Entreprise Europe Network, puissant réseau proposant 500 guichets uniques partout en Europe et même au-delà afin d’aider les PME, en particulier à leurs débuts, à se montrer plus innovantes et à renforcer leurs capacités technologiques.

L’ensemble des informations sont à renseigner directement par les « clusters » eux-mêmes dans une logique collaborative. La plate-forme s’enrichit progressivement des informations collectées.

Accès à la plate-forme

Lire aussi :
The European Cluster Observatory

Site d’information regroupant tous les Living Labs certifiés par l’Europe

Source : enoll

Principe du Living Lab

Un Living Lab est un dispositif d’open innovation dans lequel le client-usager est mis au cœur du processus d’innovation, et ce, le plus en amont possible. Le but est d’impliquer la co-création avec l’usager en prenant en compte ses vrais besoins et aspirations.
Ce dispositif permet ainsi de libérer l’imagination tout en favorisant la créativité mais prouve également que l’innovation vient du terrain et qu’on ne peut innover sans les gens.

Un Living Lab regroupe des acteurs publics et privés, des entreprises, associations, acteurs individuels. Le point essentiel est faire la recherche des laboratoires pour la faire descendre dans la vie de tous les jours.

Les bénéfices pour une organisation ou même pour une PME sont assez évidents, puisque la participation à un Laboratoire vivant donne accès à une veille économique et technologique sur les nouveaux services et usages et cela à l’échelle mondiale. Mais cela va bien au-delà de ces avantages. Ces laboratoires vivants regroupent les forces vives et les savoirs d’une région et conçoivent leur milieu de vie à l’aide des nouvelles technologies en ayant à la base du processus les besoins des citoyens et de leur territoire. (Source « De nouveaux lieux d’innovation et de connaissances : les « Living Labs »)

Il existe à ce jour un Réseau Européen des Living Labs ou ENoLL (European Network of Living Labs) comptant 129 Living Labs, dont 11 français.
La recherche à l’intérieur du site peut se faire par nom du Living Lab ou bien en cliquant directement sur le pays concerné : liste des Living Labs

Lire aussi :
Analyses situationnelles et Living Lab

De nouveaux lieux d’innovation et de connaissances : les « Living Labs »

Voir aussi le compte Twitter du réseau Européen des Living Labs : @openlivinglabs

Atlas Technologique : Innovation en Italie (pôles, centres d’excellence, parcs technologiques)

Si vous avez besoin de situer les centres R & D, pôles d’innovation et d’excellence situés en Italie l’Atlas suivant permettra de vous faire une présentation générale.

Les parcs scientifiques et technologiques : Chaque parc a sa spécialisation, en corrélation avec le développement industriel spécifique de la région. Les secteurs clés les plus souvent couverts sont les TIC, l’agroalimentaire, la biotechnologie, l’automatisation et l’environnement.
Le Réseau italien pour la Diffusion de l’Innovation et du Transfert Technologique (RIDITT) recense actuellement 44 parcs scientifiques et technologiques en Italie. L’Association des parcs scientifiques et technologiques italiens (APSTI) mentionne sur son site Web tous les parcs actifs.

Les districts technologiques industriels : ils concentrent des PME du même secteur basées sur une haute spécialisation. L’Italie en compte 200 à ce jour.

Les centres d’excellence universitaires : présence de chercheurs italiens et étrangers, mobilisation interuniversitaire et interinstituts (publics et privés) des chercheurs.

La fonction de recherche par secteurs, services ou lieu vous permet d’avoir une rapide vue d’ensemble.

Chaque centre dispose d’une brève présentation ainsi que de leurs coordonnées postales et téléphoniques. Un Google Maps est également disponible.

Accès à l’Atlas

Un exemple d’Open Innovation: BP et la marée noire

Source : Christoph Niemann

Lors de situations extrêmes, le partage d’idées participatives est crucial. Nous verrons via l’exemple de BP et de la marée noire comment une innovation ouverte, collective et collaborative, a ainsi été mise en œuvre.

Mais avant de rentrer plus en détail sur le cas de Bp, revenons sur la notion d’Open Innovation ou d’Innovation Ouverte.

Qu’est-ce que l’Innovation Ouverte ? C’est l’ouverture d’une entreprise à des partenaires extérieurs (fournissseurs, clients, universités, pôles de recherche, institutions publiques ou privées…) pour innover. Les entreprises ancrées dans cette démarche ne se basent plus sur leurs propres recherches faites en interne mais s’ouvrent et bénéficient d’expertises complémentaires. Tout ceci décloisonne les processus d’innovation et facilite la production, la circulation, l’échange, la valorisation des innovations.

Ainsi pour le cas BP, différents moyens émanant ont été déployés pour tenter d’endiguer la marée noire. Le groupe pétrolier a ainsi ouvert un site Internet deepwaterhorizonresponse.com pour demander aux internautes de suggérer des « solutions alternatives ». Les plus pertinentes d’entre elles seront étudiées par les ingénieurs de la compagnie pétrolière. Toutes les idées sont les bienvenues, y compris les plus loufoques

Les chercheurs du monde entier ont également été mis à contribution par la plateforme de crowdsourcing Innocentive qui s’est proposée de lancer l’initiative (mais en dehors d’une demande officielle de BP).
Innocentive permet aux entreprises de soumettre un problème de R&D, et aux chercheurs de gagner des primes en le résolvant. Le challenge pour BP n’émanant pas d’une demande officielle, Innocentive a indiqué sur le site qu’aucun chercheur ne sera payé.
Retrouvez l’annonce ci-joint : Emergency Response 2.0 : Solutions to Respond to Oil Spill in the Gulf of Mexico.

Innocentive annonce 80000 scientifiques inscrits, répartis dans plus de 170 pays. Plus de 900 idées ont ainsi été récoltées depuis le lancement de l’opération le 30 avril.

Une autre plateforme d’Open Innovation, Innovation Exchange basée à Toronto, planifie de lancer elle aussi un projet similaire à Innocentive pour BP.

En savoir plus sur les démarches d’Open Innovation pour BP :

BP, la marée noire et l’Open innovation (Blog « Innovation Partagée », 12/05/2010)

BP May Be Letting Best Solutions Slip By (The Street, 18/05/2010)

InnoCentive Issues Call To Action For Innovative Solutions To Gulf Of Mexico Oil Spill (New Technology Magazine, 07/05/2010)

The Gulf Oil Spill : A Strong Case for Mainstreaming Environmental Data and More (Innovation Exchange, 13/05/2010)

En savoir plus sur l’Open Innovation :

Quelles leçons pour l’open innovation? (Blogs de la Rédaction / L’Usine Nouvelle)

Illustrer l’innovation ouverte en PACA : La FING a produit un livret sur l’innovation ouverte et leur choix s’est porté sur l’illustration. A lire pour avoir une représentation plus dynamique de ce concept.

Les plates-formes d’open innovation gagnent du terrain (Entreprise Globale, 14/05/2010)

Crowdsourcing et plateforme Internet: le cas de Innocentive

Blogs, sites, Think Tank

Innovation Partagée : Nombreuses actualités et présentations sur l’Innovation Ouverte. Je vous le conseille fortement. Vous pouvez également suivre son compte Twitter : @innov_partagee

Entreprise Globale et compte Twitter : @JeanYves : Think Tank économique (Communauté Bruxelles-Wallonie) traitant de l’économie innovante et connectée

7ème journée franco-suisse Intelligence et Veille Stratégique « Intelligence économique et prospective : la veille permet-elle d’anticiper les ruptures ? »

Le 10 juin, la 7ème journée franco-suisse sur la veille stratégique et l’intelligence économique aura lieu à la Haute Ecole de Gestion de Genève sur le thème: Intelligence économique et prospective : la veille peut-elle anticiper les ruptures ?

La notion de rupture suppose un changement brutal et implique un effet qui peut être défini en termes de risque et d’opportunité. Ce changement peut être redouté, comme dans le cas des crises économiques, des krachs boursiers, ou encore des crises sociales. Il peut également être convoité, comme c’est le cas dans la «destruction créatrice» que représente l’innovation. Du point de vue de la veille stratégique, la rupture soulève une double question: celle de l’horizon temporel du changement et son apparition brutale, celle des signaux et indicateurs qui permettent d’identifier le changement.

La veille permet-elle d’anticiper les ruptures ? C’est la question à laquelle sera consacrée cette 7ème journée de la veille stratégique et de l’intelligence économique. Cette journée permettra d’illustrer la notion de rupture dans le contexte d’entreprises et de secteurs d’activité variés. Elle abordera tout particulièrement les approches méthodologiques et managériales qui peuvent être retenues dans des contextes turbulents : Comment utiliser les outils de la prospective ? Qu’est-ce que la veille créative ? Comment la veille peut-elle prendre en compte les signaux faibles ?

Concernant les intervenants de cette Journée notons les présences d’Alain Juillet, conseiller au cabinet Orrick Rambaud Martel, David Sadigh, directeur associé d’IC-Agency, Mark Froelicher, directeur d’eXMAR (Executive Marketing Management), représentant d’XTC World Innovation en Suisse.

Par ailleurs, les journées qui existent depuis 2004 ont maintenant leur site web, grâce à une équipe d’étudiants d’information documentaire: www.jveille.ch

Informations et inscriptions