Archives par mot-clé : Intelligence Economique

Evénement à Genève : L’Intelligence Economique, un atout majeur de compétitivité

FOROM et l’OPI accueillent le 5 septembre 2017 des experts du domaine de l’Intelligence Economique, outil de pilotage et facteur de performance pour les entreprises et qui permet de maîtriser et protéger son environnement économique.

Ainsi, tout au long de la soirée, seront partagées des expériences liées à l’Intelligence Economique, atout majeur de compétitivité.

L’événement (accessible gratuitement, uniquement sur invitation personnelle et non transmissible) réunira plus de 360 participants (es) influents(es) de la région. Il s’adresse essentiellement aux dirigeants(es) décisionnaires dans leur entreprise, ceci afin d’assurer une qualité de réseautage le jour J.
Conférences et table ronde

Christian Harbulot,
Directeur de l’Ecole de Guerre Economique

Jonas Rey,
Associé Senior, cabinet Dilligence

Pierre Maudet, Conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie (DSE)

Table ronde

Ivan Meissner,
Directeur Général, Qualimatest SA

Jérôme Chanton,
CEO, Kugler Bimetal SA

Hélène Madinier,
Membre du comité romand de Swissintell, professeure à la HEG-Genève, responsable du DAS en intelligence économique et veille stratégique

PROGRAMME

16h30
Accueil des participants(es) & réseautage

17h00
Mot de bienvenue

17h10
« L’intelligence économique : un atout majeur de compétitivité »

17h50
Table ronde – partage d’expériences

19h00
Apéritif & réseautage

Horaires : 16h30

Lieu : à la Haute Ecole de Gestion (HEG) Campus de Battelle, Rue de la Tambourine 17, 1227

Intelligence Economique, grille d’évaluation et d’efficacité

Voici un extrait de cours de Pierre Achard sur l’élaboration d’une grille d’analyse en Intelligence Economique et que tout professionnel de l’information peut avoir à utiliser.

J’assistais à ce cours en 2002, ce n’est donc pas tout récent mais la grille est toujours d’actualité et bien pratique.

Critères d’évaluation et d’efficacité : 

1 SUIVI DE L’ENVIRONNEMENT

  1. Evaluation des exigences du marché.
  2. Suivi de la politique gouvernementale et ses répercussions sur le groupe.
  3. Evaluez le progrès dans les industries du secteur.
  4. Dépistez les opportunités de développement.
  5. Benchmarking.
  6. Suivre les transformations de notre secteur d’activité.
  7. Suivre les nouveaux entrants et les concurrents potentiel.
  8. Définir les processus de production des produits concurrents.
  9. Expliquez pourquoi et comment des mutations en dehors de notre secteur d’activité finissent par retentir sur notre business.
  10. Facilitez l’accès aux experts dans le secteur d’activité.

2 SUIVI DE LA CONCURRENCE

  1. Identifiez les concurrents directs
  2. Identifiez les concurrents potentiels.
  3. Identifiez l’image et la performance.
  4. Evaluez pour chaque concurrent ses points forts et ses points faibles.
  5. Plaidez pour un profil « dynamique » du concurrent montrant les cinétiques de progression des résultats financiers.
  6. Analyse technique des compétences du concurrent.
  7. Cycle de vie des produits concurrents et produits en portefeuille.
  8. Développez des scénarios stratégiques par concurrent.
  9. Informez des ressources et des opérations utilisées par les concurrents dans leur course à plus de compétitivité.
  10. Fournir une analyse stratégique incluant les menaces actuelles et potentiels par concurrent.
  11. Fournir une analyse stratégique du concurrent à travers ses accords et alliances (compétition alliance versus alliance et non plus entreprise versus entreprise).
  12. Définir la politique des prix des concurrents et leurs cibles en matière de prix.
  13. Disposez de sources permettant de retracer l’historique du concurrent.
  14. Diffusez les informations sur le concurrent.

3 CONNAITRE LE CONSOMMATEUR

  1. Analysez la sensibilité du consommateur, sa fidélité, ses virements mais aussi ses plaintes.
  2. Restez sensible aux attentes du client. Elles changent non pas en fonction de votre produit mais de l’évolution même du consommateur.
  3. Tenir compte en permanence des besoins exprimés ou non pour les inclure dans les produits finis de votre groupe.
  4. Participez à l’identification du client « rentable » à servir.

4 VEILLE TECHNIQUE PROPREMENT DITE

  1. Définir les axes de recherche technologiques.
  2. Définir les solutions technologiques préconisées par les concurrents à des problèmes réels ou des attentes du marché.
  3. En déduire les engagements à terme dans le domaine technologique, mais aussi les retombées pour le groupe en matière de protection industrielle.

5 ANTICIPATION DU FUTUR

  1. Aidez à définir où va le concurrent.
  2. Parfois plus facile de dire où le concurrent ne compte pas aller.
  3. Essayez d’être présent aux réunions stratégiques organisées par votre groupe.
  4. Anticipez les démarches stratégiques de vos concurrents.
  5. Informez des modalités prévisibles de mise en place de cette stratégie.

6 L’INFORMATION : UN OUTIL DE TRAVAIL

  1. Assurez-vous d’être en phase avec les attentes de votre état major en matière de type de sujets à couvrir – fréquence de diffusion- longueur du texte.
  2. Arrangez-vous pour que les informations clés vous parviennent.
  3. Restés informés des meilleures pratiques dans la rédaction et diffusion de l’information.
  4. Faites-vous aider par le retour terrain.
  5. Gardez le souci de votre auto-formation permanente.
  6. Dépassez le stade information pure pour apporter une plue value tournée vers l’action.
  7. Construisez sur vos points forts et vos succès à propos des missions menées bien à terme.
  8. Que l’information exploitable que vous apportez ne se retrouve pas systématiquement dans des sources acquises sans plue value.
  9. Proposez une revue mensuelle sur les concurrents.
  10.  Respectez les dates de diffusion.
  11. Complétez l’information par une analyse financière.
  12. Recherchez en ligne dans les bases de données et autres sources formelles ou non.
  13. Diffusez largement vos informations dans l’entreprise.
  14. Négociez le niveau d’information à diffuser et ne vous laissez pas enfermer par les pseudos confidentialités.
  15. Restez ouverts à toute nouvelle source d’information et optimiser vos navigations sur Internet.

7 SOYEZ PARTIE INTÉGRANTE DE VOTRE ENTREPRISE

  1. Gardez le souci de défendre la stratégie gagnante pour le groupe.
  2. Créez de la valeur pour la performance du groupe sinon l’acceptation sera variable et non objective.
  3. Dites ce qu’est l’Intelligence Economique.
  4. …..et ce qu’elle n’est pas (notion d’espionnage industriel).
  5. Toute opportunité pour parler de l’efficacité de la veille est à saisir.
  6. Soyez plus proactifs et moins réactifs.
  7. Gardez le souci de votre intégration dans les processus stratégiques du groupe.
  8. N’hésitez pas à demander des évaluations sur la qualité et la fiabilité de vos documents tant en interne qu’à l’extérieur du groupe. C’est le prix pour s’améliorer.
  9. Encouragez les mesures de votre efficacité tant quantitatives que qualitatives.
  10. Apprenez de vos expériences et de celles des autres.
  11. Apprenez de vos erreurs et celles des autres.
  12. Construisez à partir des points forts de chaque département : ignorer les rivalités car elles sont étrangères à la veille. Ne changez pas de discours en fonction de l’interlocuteur.
  13. Saluez le feedback et les informations apportées par les autres : les citer, les remercier, les valoriser.
  14. Ne perdez pas de vue que l’information doit être présentée pour être un outil de décision.
  15. Construisez en tenant compte de la culture existante de l’entreprise.
  16. Concentrez vos efforts et privilégier vos priorités.
  17. Ne pas se lasser de rappeler combien l’Intelligence Economique sert les intérêts stratégiques du groupe

8 APPUYEZ-VOUS SUR UN RESEAU CONSOLIDE ET SINCERE

  1. Apportez l’aide demandée par les différentes unités du groupe compromis.
  2. N’hésitez pas à partager vos recherches et analyses stratégiques avec les différentes directions du groupe. « Seule l’intégrité est payante ».
  3. Le marketing vous aidera à mieux cerner le consommateur et ses besoins. N’hésitez pas à faciliter ses études de marché.
  4. Le décloisonnement interne favorise la transversalité relationnelle et la création de réseaux.
  5. Communiquez – échangez- remerciez- soyez reconnaissant.

cf un extrait des critères dans une Grille d’analyse au format Excel.

 

Diploma of advanced Studies (DAS) en veille stratégique et en intelligence économique (Suisse)

HEG

Il reste encore des places pour le  Diploma of advanced Studies (DAS) en veille stratégique et en intelligence économique de la Haute école de gestion de Genève.

Le DAS commencera en janvier 2014 et se terminera fin novembre 2014.

Pour en savoir plus http://www.hesge.ch/heg/ievs/ et répondre à toute demande d’information complémentaire : helene.madinier@hesge.ch

Une séance d’information aura lieu le  jeudi 17 octobre de 17h30 à 19h30.

Pour une raison d’organisation l’inscription est conseillée :  http://www.hesge.ch/heg/formation-continue/inscriptions/seance-information-formation-continue.asp

10ème journée franco-suisse en veille stratégique et intelligence économique

La prochaine journée franco-suisse en veille stratégique et intelligence économique aura lieu jeudi 6 juin prochain à la Haute Ecole de Gestion de Genève.

Elle portera sur le thème suivant : «Veille et marketing de l’innovation : outils et méthodes pour explorer les marchés de demain»

Objectifs de la journée

L’innovation de rupture s’inscrit dans un processus souvent long, jalonné par les réalisations de l’entreprise et par les réactions de ses prospects, clients et concurrents. Les marchés de l’innovation se construisent plus qu’ils ne s’étudient. Ils naissent des interactions multiples entre l’entreprise et son environnement. Des investigations répétées sont donc préférables à une étude lourde réalisée de manière ponctuelle dont la validité se périme d’autant plus rapidement que le contexte de l’innovation est turbulent. Il s’agit pour l’entreprise d’obtenir des informations fines et toujours actualisées qui vont nourrir les interactions entre produits et marchés afin de rendre possible les phénomènes d’apprentissage. La journée se propose d’explorer les méthodes et les outils qui peuvent être mobilisés dans les situations d’innovation de rupture, en faisant le lien entre les pratiques d’étude de marché et les outils de la veille, et en s’intéressant à la façon dont la recherche d’information peut être construite afin d’accompagner les avancées du processus d’innovation.

 Intervenants
  • Marie-Noëlle Dessinges, responsable du transfert de technologie au Bureau d’études marketing du Commissariat à l’énergie atomique (CEA), Grenoble
  • Stéphane Gloria, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, Université de Lorraine
  • Jean Marc Hilfiker, conseil en organisation, stratégie et innovation auprès de l’incubateur Fongit
  • Stéphane Madoeuf, cofondateur de PrintaBit et chargé de cours HEG
  • David Maure, fondateur et directeur de Colorix Sàrl
  • Geoffroy Reymond, CEO de la société Tegona
  • Philippe Silberzahn, professeur d’entrepreneuriat, stratégie et innovation à EM Lyon Business School

Vous trouverez le programme complet ci-joint et le formulaire d’inscription sur le site www.jveille.ch

Regards croisés sur la Veille – Livre blanc collaboratif

Hier est sorti un livre blanc collaboratif dédié exclusivement à la veille et la recherche d’informations. L’objectif est d’apporter un regard et des méthodologies et sur la pratique de la Veille dans divers métiers, le tout agrémenté d’interviews de professionnels.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture d’été, enfin peut-être pas sur la plage mais après vous faites comme vous voulez ^^

J’ai été ravie de participer à ce beau projet 🙂 J’en profite pour dire un grand MERCI à l’équipe coordinatrice, à savoir Anne Laure Raffestin, Camille Alloing (merci de m’avoir sollicitée pour m’exprimer sur les actions de sensibilisation !) , Flavien Chantrel (merci pour ta réactivité et ta disponibilité tout au long de l’ébauche) et Terry Zimmer qui ont pris du temps pour voir aboutir ce beau projet d’e-book collaboratif.

Si vous avez besoin de plus d’éléments liés à la sensibilisation et aux actions liées à la veille et à l’animation de communautés n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail 🙂

Sommaire :
1 Les notions et outils de bases
2 Pas de veille sans humains : du spécialiste au tous veilleurs ?
3 Les notions et outils avancés
4 La veille pour les travailleurs du web
5 Enjeux et perspectives d’avenir

7ème journée franco-suisse Intelligence et Veille Stratégique « Intelligence économique et prospective : la veille permet-elle d’anticiper les ruptures ? »

Le 10 juin, la 7ème journée franco-suisse sur la veille stratégique et l’intelligence économique aura lieu à la Haute Ecole de Gestion de Genève sur le thème: Intelligence économique et prospective : la veille peut-elle anticiper les ruptures ?

La notion de rupture suppose un changement brutal et implique un effet qui peut être défini en termes de risque et d’opportunité. Ce changement peut être redouté, comme dans le cas des crises économiques, des krachs boursiers, ou encore des crises sociales. Il peut également être convoité, comme c’est le cas dans la «destruction créatrice» que représente l’innovation. Du point de vue de la veille stratégique, la rupture soulève une double question: celle de l’horizon temporel du changement et son apparition brutale, celle des signaux et indicateurs qui permettent d’identifier le changement.

La veille permet-elle d’anticiper les ruptures ? C’est la question à laquelle sera consacrée cette 7ème journée de la veille stratégique et de l’intelligence économique. Cette journée permettra d’illustrer la notion de rupture dans le contexte d’entreprises et de secteurs d’activité variés. Elle abordera tout particulièrement les approches méthodologiques et managériales qui peuvent être retenues dans des contextes turbulents : Comment utiliser les outils de la prospective ? Qu’est-ce que la veille créative ? Comment la veille peut-elle prendre en compte les signaux faibles ?

Concernant les intervenants de cette Journée notons les présences d’Alain Juillet, conseiller au cabinet Orrick Rambaud Martel, David Sadigh, directeur associé d’IC-Agency, Mark Froelicher, directeur d’eXMAR (Executive Marketing Management), représentant d’XTC World Innovation en Suisse.

Par ailleurs, les journées qui existent depuis 2004 ont maintenant leur site web, grâce à une équipe d’étudiants d’information documentaire: www.jveille.ch

Informations et inscriptions

Passez à l’intelligence économique offensive : Quels défis pour les acteurs économiques en Rhône-Alpes ?

Colloque organisé par les étudiants du Master 2 PSAPI (Relations Internationales, Sécurité et Défense spécialisation Intelligence Economique), à l’Université Lyon III le Jeudi 4 mars de 9h à 18h.

Programme :
– La crise comme moteur de passage à l’intelligence économique offensive
– Repenser l’organisation managériale de l’entreprise
– Vers de nouveaux partenariats locaux : intelligence territoriale
– Intelligence économique offensive et développement international des PME

Informations, programme, contacts et inscription sur :
http://www.colloque2010-ielyon3.org

Entrée professionnels : 15 euros
Entrée étudiants : 3 euros
Gratuit pour les étudiants de Lyon 3

Voir aussi présentation (PDF) sous Scribd (via @pcueno)

Nouveaux codes ROME pour les professionnels en Intelligence Economique

Si vous êtes spécialisé en Intelligence Economique et actuellement en recherche d’emploi, sachez que vous aurez déjà un souci en moins lors de l’inscription au Pôle Emploi en sachant que votre compétence métier (code ROME) est désormais disponible dans la nouvelle nomenclature.

Petite parenthèse : le code ROME, (Répertoire Opérationnel des Métiers et de l’Emploi) est le référentiel conçu par le Pôle emploi. Ces codes forment un répertoire servant à identifier, de façon précise, chaque offre et chaque demande d’emploi. Cette nomenclature a été modifiée courant en décembre 2009.

Ainsi, voici les nouveaux codes ROME correspondant aux métiers de l’IE : M 1402 Conseil en organisation et management d’entreprise

et M1403 Études et prospectives socio-économiques

Resignalons aussi que le nouveau code ROME pour les documentalistes et gestionnaires de l’information est K1601.

Mais il ne faut pas trop se leurrer : j’attends de voir la qualité des offres d’emploi référencées. Pour les postes en documentation et gestionnaires d’information il y a encore trop de mauvaises surprises, de postes précaires et d’offres ne rentrant pas dans le critère métier de professionnel d’information…

Merci à Actulligence pour l’info 🙂