Archives par mot-clé : Réseaux Sociaux

Comment lancer une stratégie social media pour une ONG

Source photo : Oxfam

Le succès rapide est un mythe. Le social media demande du temps et des ressources pour voir son ROI augmenter.

Dans le cas d’une ONG, le principal objectif sera de se rendre visible à destination des internautes pour les sensibiliser à ses causes et favoriser les dons.

Mais avant de pouvoir commencer une stratégie social média, il faut penser à organiser les différentes étapes internes au sein d’une équipe. Pour cela :

 

  • Créer un compte email de votre ONG : c’est basique mais je vous assure que j’ai déjà rencontré des ONG qui avaient leurs propres comptes mails personnels…
  • Créer un tableau répertoriant les login et mots de passe sur les différentes plateformes de réseaux sociaux.
  • Mémoriser les mots de passe pour simplifier les multiples profils des réseaux sociaux. Utiliser par exemple Lastpass.com

Il est ainsi très important de suivre ce déroulé pour assurer par la suite une bonne stratégie de social media. En effet, dans une ONG ou les membres se renouvellent sans cesse il est important de garder ces données pour garantir une cohésion d’équipe et centraliser les informations autour de la stratégie digitale de l’ONG.

Etape 1 : Vue d’ensemble, présentation

Mettre deux ou trois paragraphes sur les tendances de communication en ligne ainsi que sur la collecte de fonds. Utilisez les statistiques pour argumenter vos propos. PewInternet est un bon site pour voir les statistiques globales / device dans le monde. Pour avoir du contenu sur les statistiques sur les tendances des dons en ligne, voir le site Npengage.

Outre les statistiques, vous pouvez ajouter des citations de leaders d’opinion pour venir également argumenter vos propos.  L’outil Canva est ainsi impeccable pour retranscrire / device les citations. Il y en a bien d’autres mais je suis satisfaite de celui-ci.

Etape 2 : Les objectifs

Avoir une vision des objectifs par rapport aux résultats. Vous devrez ainsi recenser toutes les visites des utilisateurs par plateforme : site web, blog, réseaux sociaux…et faire un tableau mensuel des visites.

Important : Ajoutez une colonne des dons en ligne venant du site ou de mobiles.

Autre éléments à ajouter dans le tableau :

– Les volontaires : souvent répartis aux 4 coins du monde il est important de centraliser ces contacts

– Les téléchargements d’un rapport annuel ou de toute autre étude menée par l’ONG.

– Les commandes de produits, merchandising vendus par l’ONG.

– Le nombre de signatures d’une pétition. Bien utile, surtout après une action de communication de la part de l’ONG (soirée, opération de crowdfunding, communiqué de presse…).

Etape 3 : Sections

Listez les champs et les éléments qui sont nécessaires pour mener à terme les objectifs de la stratégie social média. Utilisez également (mais à bon escient) des infographies pour argumenter et synthétiser vos contenus. Pensez aussi au responsive !

Source : Discovery

 

Repensez au design de la newsletter et redesignez le template 

Bouton « donate » : le mettre à la fois en haut et en bas de la homepage du site internet.

Facebook : Ajoutez le bouton « Faire un don » sur sa page, fonction longtemps attendue en France..

Participer au #GivingTuesday : journée de la générosité, célébrée aux quatre coins du monde et dédiée à la solidarité et aux dons. Les associations caritatives, les familles, les entreprises, les étudiants sont invités à utiliser Internet et les réseaux sociaux pour lever des fonds destinés aux causes qu’ils défendent : http://www.givingtuesday.org/givingtuesday-results/

Twitter :

Tenir un live tweet avec les internautes en créant un # spécifique. Programmez le live tweet un mois à l’avance et l’annoncer sur le site ou blog de l’ONG en présentant la date, l’heure, le sujet, en faisant apparaître le compte Twitter officiel de l’ONG, le # qui sera utilisé et les invités qui participeront au chat (inclure les profils Twitter des invités).

Utilisez des outils de chat sur Twitter en prenant par exemple le site Twubs.com qui permet aux utilisateurs de Twitter de trouver les hashtags qui sont tendances et de construire des communautés autour d’eux.

Enfin, utilisez l’outil Storify pour relater le chat une fois terminé pour l’ensemble des participants et des absents.

Etape 4 : Le Budget

Calculez les frais par mois selon les outils et moyens utilisés pour augmenter la notoriété de l’ONG.

De plus, répartir les missions / ressources humaines et le ratio du temps par plateforme ou par mission :

Exemple :

Facebook : 3 heures par semaine
Twitter, Instagram, Snapchat : 4 heures par semaine
Pinterest/Graphic Design : 6 heures par semaine
YouTube/Video : 2 heures par semaine
LinkedIn : 2 heures par semaine
Blogging : 5-10 heures par semaine
Recherche, reporting, stratégie : 09 heures par semaine
Contenu du site et réalisation newsletter : 10 heures par semaine

Pour plus d’informations et d’astuces sur la mise en place d’une stratégie social media pour une ONG le site Nonprofit Tech for Good est génial. Une vraie mine d’informations pour les professionnels travaillant dans le secteur des ONG !

Vous trouverez enfin ci-dessous quelques liens intéressants pour conduire une stratégie social media pour une ONG :

Activisme des ONG sur les réseaux sociaux (laboratoire.agencedunumerique.gouv.fr)

La stratégie social media des ONG  (Ruche-pollen.com)

ONG et Inbound marketing : Comment les réseaux sociaux peuvent participer au changement de comportement ? (Byfilling.com)

Comment le marketing digital de WWF contribue à la défense de la cause environnementale (webmarketing-com.com)

Le web 2.0, une révolution de la communication des ONG ?

 
  • Objectifs généraux de la communication des ONG
  • Différentes stratégies de communication digitale : exemples d’ONG utilisant un message de sensibilisation, un message choquant ou bien un message utilisant l’humour.
  • Point sur le web participatif : les médias sociaux peuvent trouver toute leur place dans la mise en place de stratégies de collectes de fonds (plateformes de fundraising, application smart-phones..)
  • Actions ponctuelles et ciblées : exemples de campagnes ciblées sur le net, conduites par des ONG : logobusting, parodies de pub…
  • Limites du Web 2.0 : une stratégie digitale de communication  peut-elle modifier les comportements des internautes et les pousser à l’engagement et aux dons en ligne.

http://fr.slideshare.net/AgenceSTJOHNS/post-15156538 (Novembre 2012)

Pour celles et ceux qui travailleraient au sein d’une ONG et plus précisément sur les thématiques de la communication, ce document est intéressant à feuilleter de part son approche générique des différentes stratégies de communication digitale.

 

Facebook, Twitter, Linkedln, pouvez-vous vous permettre de ne pas les utiliser ?

Les réseaux sociaux étaient au rendez-vous pour la matinée Haute-Savoie Ecobiz, organisée le 10 mai dernier à Annecy sur le thème « Facebook, Twitter, Linkedln, pouvez-vous vous permettre de ne pas les utiliser ? ».

L’objectif de cette réunion était de permettre aux participants de découvrir comment les réseaux sociaux peuvent devenir des outils pour le développement de leur activité.

Le sujet a été évoqué par Sébastien Martel, gérant de l’agence en communication visuelle et stratégie web marketing Ositodi. Au programme : acquérir les fondamentaux du Web 2.0, comprendre les facteurs clés pour réussir un buzz, intégrer les médias sociaux à une approche multicanal.

Trois témoignages ont illustré la rencontre :

  • Frédéric Leroy, créateur de la marque Field &Fish, ligne de vêtements de pêche à la mouche vendue sur Internet, venu témoigner sur l’animation de sa page Facebook.
  • Charlotte Seguret, Chargée d’animation Marketing et Simon Le Fur, Directeur Webmarketing de chez Greenweez.com, vente en ligne de produits bio, écologiques et bien-être : Témoignage sur l’animation de la page Facebook et compte Twitter @Greenweez : intérêt d’aller sur les réseaux sociaux, mise en avant d’articles de blogs, échanges avec les clients, coulisses de l’entreprise

Un troisième témoignage écrit a également été abordé avec Alexis Daudin de la boulangerie « Comme a la maison ». Vous trouverez ci-dessous son interview intéressante sur l’exemple d’utilisation de Facebook à travers le regard d’un artisan boulanger : cf la page Facebook de sa boulangerie

Sur quels réseaux êtes-vous présents et pourquoi ?

A l’heure actuelle nous sommes présents uniquement sur Facebook, c’est pour moi l’outil idéal (simplicité d’utilisation) pour s’entrainer et voir si nous sommes capables de tenir une activité constante sur une année.

Quelle stratégie ? Quels résultats ? 

Avant même l’ouverture de la boulangerie (il y a 5 mois) je savais que nous allions être perçu comme un industriel au mieux pour une franchise de part notre aspect très marketé et notre boulangerie d’aspect décalé. Facebook est  donc pour nous un moyen de faire voir ce que les gens ne voient pas en venant à la boulangerie.Par exemple avant l’ouverture nous faisions déjà voir l’avancement des travaux, l’arrivé du matériel. Nous nous offrons une crédibilité de « petit jeune qui démarre » et non pas de grosse chaine.

Depuis l’ouverture nous nous en servons également pour mettre en avant de nouveaux produits ou de nouveaux parfums mais ce n’est pas le but. Je dirai même qu’aujourd’hui la tendance s’est inversée et que nous cherchons sans cesse des événements à faire pour faire vivre notre Facebook, toujours en cherchant le coté décalé des choses par rapport à notre profession. Tout les faits sont sources d’idées (Sidaction, Journée de la femme,élections…), le tout est d’avoir quelques chose à raconter et de créer un lien avec nos clients, de créer une communauté autour de notre enseigne, un état d’esprit propre à notre identité.

Grâce à cette stratégie les résultats sont excellents : nos clients Facebook rentrent dans le magasin avec le sourire, tout est bon pour faire une réflexion aux vendeuses par rapport a une publication.

Quels avantages ?

Les avantages de Facebook sont énormes et à mon avis nous n’avons encore pas exploité pleinement le filon je suis persuadé que nous pouvons encore aller plus loin, notamment en impliquant d’avantage nos fans dans la conquête de nouveaux fans. Pour l’instant le seul évènement qui caractérise cette recherche de nouveaux fans c’est un panier offert à tous les 100ème fan (le fan repart avec un échantillon de presque tout les produits de boulangerie – viennoiserie).

Quels inconvénients ?

Pour l’instant les inconvénients sont minimes. Il faut faire très attention à toutes les publications qui n’ont rien à faire sur le mur (amis privés qui commentent des articles…)

Quel est le temps consacré à Facebook ? qui s’en occupe ?

Le temps consacré à Facebook est difficilement estimable. A l’heure actuelle ce qui prend le plus de temps c’est la recherche des événements à créer. Par exemple pour les élections : Que devons nous faire ? (offrir une viennoiserie pour le 1 er tour, distribution dans les bureaux de vote pour le second tour), comment le mettre en image et en texte ?, comment organiser l’opération ? Aujourd’hui c’est moi qui m’occupe de l’animation de Facebook bien évidement aidé par une amie graphiste.

Comment gérez-vous les mécontents ?

Pour l’instant aucun mécontent à l’horizon mais cela n’empêche pas une surveillance plusieurs fois par jour pour pouvoir répondre de façon courtoise le plus rapidement possible.

En savoir plus sur la matinée réseau