Archives par mot-clé : Twitter

Twitter : 16 restrictions techniques

Infographie informative sur les limitations techniques de Twitter :

 

Twitter limitations techniques
Source : @LKConseil

 

Limitations techniques :

Comme tout outil de réseau social, Twitter impose un certain nombre de limites au niveau des différentes fonctionnalités que la plateforme propose à ses utilisateurs. Cette infographie de @LKConseil vous permettra ainsi de consulter d’un seul coup d’oeil les limites dont notamment :

  • 2 400 tweets par jour
  • 1 000 messages privés par jour
  • 160 caractères de biographie
  • 1 000 abonnements par jour

Et pour voir d’autres infographies sur Twitter, checkez le compte de LKConseil qui en réalise de très bonnes pour rendre l’outil plus compréhensible et accessible, comme celle-ci par exemple :

Fonctionnalités Twitter
Source : @LKConseil

Utiliser Twitter pour la veille et la communication

Quels usages pour Twitter ? Comment chercher et veiller l’outil au quotidien ?

Voici un support de formation (toujours aussi complet !) proposé par Alexandre Serres, Enseignant-chercheur en sciences de l’information et de la communication et co-responsable de l’URFIST de Rennes sur l’utilisation de Twitter pour la veille et la communication (Date : Mars 2018)

Twitter

Sommaire :

• Introduction : définition, repères
• Quels usages ?
• Premiers pas sur Twitter
• Gérer, personnaliser son compte
• Rédiger, publier ses tweets
• Gérer son réseau : abonnements et abonnés
• Chercher et veiller sur Twitter
• Ressources

Je vous conseille de suivre les comptes Twitter d’Alexandre Serres et de l’URFIST de Rennes pour trouver de bonnes ressources en Information-Communication. Une fois que vous saurez utiliser l’outil il n’y aura plus qu’à 🙂

Sharks conservancy on Twitter

Monitoring Twitter with a data visualization tool

Infomous is a tool which explores conversations about your brand or to monitor your reputation thanks to mapping from social media, blogs, RSS feeds, consumer reviews and others sources. You can zoom into specific times and locations to pinpoint topics of conversation to identify the most vocal sources and above all create your clouds to share your findings.

It’s been a while i wanted to use this tool and it’s done with my work with NGO Shark Citizen. The idea was to identify conversations on Twitter because we have a strong community on it with many professionnals who preserves sharks, ecosystem and oceans.

An other explanation was to organize a map to bring to Shark Citizen’s team who are not on Twitter and who want to read instantaneously some news in ecological fields.

Moreover, as the team is located in worldwide (Réunion and Mayotte islands, Paris, USA) it’s a help to bring the same news at everyone and exchange each other.

Methodology :

149 Twitter accounts have been choosen and analysed with this ranking :

  • Research ( PhDcandidates, oceanography, research, shark scientists, marine biologists, shark researchers)
  • Officials NGO, nonprofits in shark conservation, shark education, shark research, shark finning
  • Activism : personal accounts from shark activists, sharks advocates, volunteers, marine conservationists
  • Underwater : (Freedivers, sharks photographers, sharks expeditions, documentary filmakers)
  • Experts in marine socio economics field (fishing quota, economy)

One condition : Persons who have an influence in preservation and conservation with sharks AND who tweet weekly or regularly.

I have used the tool http://twitrss.me to generate a RSS feed with the 149 accounts. I have combined the feeds with http://www.rssfusion.org.

Mapping
Mapping

Positive things :

  • It’s very easy to understand online conversations intuitively with clouds
  • Personalized navigation : you choose what’s relevant.
  • Monitoring on Twitter without to have an account : important to unify a team.
  • Share the mapping to the professionnals of NGO.
  • Analyse some trends with keywords : trends in ecological field.
  • The gain in time to find some news to share with your community.

Negative things :

  • The algorithm is above all for english language.
  • It’s impossible to know when the tool is updating the feeds.
  • Loading time of the mapping is quite long.

Exemple d’utilisation d’un outil sémantique par une ONG

Datavisualisation : cartographier les flux Twitter

 

Exemple d’outil sémantique avec Infomous :

Infomous est un outil qui génère des cartographies de mots-clés depuis un flux RSS, un site web ou un réseau social. Les termes les plus cités sont mis en avant visuellement et regroupés en liens sémantiques.

Un clic sur un mot clé permet ainsi d’accéder aux sources, puis d’extraire les informations. De plus, son utilisation personnalisée le rend intéressant.

L’utilisation d’Infomous a été faite de par mon activité avec l’ONG Shark Citizen. En effet, le besoin urgent de capter la communauté des scientifiques sur Twitter se faisant sentir, l’opportunité fut toute trouvée.

Premièrement, la nécessité pour nous était d’avoir une visualisation sémantique de l’information portant sur la veille Twitter. Mais pourquoi Twitter ? Dans le secteur des ONG, le plus grand nombre de professionnels du domaine ont un compte Twitter et l’utilisent quotidiennement.

D’autre part, le second objectif était d’apporter aux membres de l’équipe n’ayant pas Twitter une veille quotidienne. D’autre part, l’équipe étant disséminée (Réunion, métropole, Mayotte), la cartographie aura permis de centraliser l’accès aux informations et d’échanger sur les sources d’informations.

Méthodologie :

149 comptes Twitter ont été analysés. Voici le classement :

  • Les experts en économie marine (économie, quotas de pêche..)
  • Photographie sous-marine (photographes, vidéastes, artistes)
  • Chercheurs en biologie marine (PhD, chercheurs)
  • Les comptes officiels des ONG spécialisées dans la protection des requins
  • Écologistes, activistes influents sur Twitter (comptes personnels de membres d’ONG)

Critères de sélection des comptes Twitter :

  • Personnalités ayant une référence dans le domaine de préservation des requins et des océans ET qui twittent quotidiennement ou régulièrement.

Les 149 comptes ont été ajoutés dans un tableau Excel selon la répartition suivante : une classification (typologie du compte),  répartition des principaux mots-clés et le détenteur du compte (nom et fonction).

J’ai utilisé l’outil http://twitrss.me pour générer un flux RSS à partir des 149 comptes en question et fusionné enfin l’ensemble de ces flux avec l’outil http://www.rssfusion.org.

Vous trouverez la cartographie ci-dessus ou via le lien ci-joint

Ainsi, après quelques semaines, mois d’utilisation voici un petit topo des avantages / inconvénients que j’en retire :

Avantages :

  • Balayer les fils d’actualité Twitter par une approche sémantique : clarté de lecture et approche directe de l’information grâce aux mots-clés.
  • Navigation personnalisée : chacun peut naviguer selon son envie de cacher les termes ou lire un type d’information spécifique (photos, vidéos, articles scientifiques..).
  • Faire sa veille Twitter sans besoin d’avoir de compte : en effet, bien utile pour fédérer une équipe. D’autre part, les membres de l’équipe n’ayant pas de compte peuvent aussi se faire un aperçu de l’outil et pourquoi pas avoir un avis positif par la suite.
  • Partager la cartographie à la communauté des professionnels des ONG : cela apporte une visibilité pour l’association. D’autre part, s’ils utilisent eux-mêmes la cartographie c’est encore mieux.
  • Identifier les tendances à travers les mots clés : tendances des actualités dans le secteur. Par exemple, lors des différents tests les actualités maritimes sur la pêche en eaux profondes étaient particulièrement visibles, ainsi nous savions quoi savoir  diffuser à notre communauté pendant cette période.
  • Gain de temps pour trouver de la matière informationnelle pour diffusion directe à la communauté : bien utile lors d’agendas chargés…

Bémols :

  • L’algorithme de traitement sémantique est prévu pour la langue anglaise. Ici, 90% des flux étaient en anglais, mais il est important de l’avoir en tête pour des projets en français.
  • Temporalité : il est impossible de savoir quand l’outil prend en compte la MAJ des flux ce qui est bien dommage.
  • Temps de chargement de la carte assez long.
  • Utilisation sur la durée : probabilité qu’il devienne payant dans les mois à venir.

Pour finir sur l’outil Infomous je vous invite à lire cet article très intéressant sur le site de Cadde Reputation. La méthodologie y est bien expliquée.

Facebook, Twitter, Linkedln, pouvez-vous vous permettre de ne pas les utiliser ?

Les réseaux sociaux étaient au rendez-vous pour la matinée Haute-Savoie Ecobiz, organisée le 10 mai dernier à Annecy sur le thème « Facebook, Twitter, Linkedln, pouvez-vous vous permettre de ne pas les utiliser ? ».

L’objectif de cette réunion était de permettre aux participants de découvrir comment les réseaux sociaux peuvent devenir des outils pour le développement de leur activité.

Le sujet a été évoqué par Sébastien Martel, gérant de l’agence en communication visuelle et stratégie web marketing Ositodi. Au programme : acquérir les fondamentaux du Web 2.0, comprendre les facteurs clés pour réussir un buzz, intégrer les médias sociaux à une approche multicanal.

Trois témoignages ont illustré la rencontre :

  • Frédéric Leroy, créateur de la marque Field &Fish, ligne de vêtements de pêche à la mouche vendue sur Internet, venu témoigner sur l’animation de sa page Facebook.
  • Charlotte Seguret, Chargée d’animation Marketing et Simon Le Fur, Directeur Webmarketing de chez Greenweez.com, vente en ligne de produits bio, écologiques et bien-être : Témoignage sur l’animation de la page Facebook et compte Twitter @Greenweez : intérêt d’aller sur les réseaux sociaux, mise en avant d’articles de blogs, échanges avec les clients, coulisses de l’entreprise

Un troisième témoignage écrit a également été abordé avec Alexis Daudin de la boulangerie « Comme a la maison ». Vous trouverez ci-dessous son interview intéressante sur l’exemple d’utilisation de Facebook à travers le regard d’un artisan boulanger : cf la page Facebook de sa boulangerie

Sur quels réseaux êtes-vous présents et pourquoi ?

A l’heure actuelle nous sommes présents uniquement sur Facebook, c’est pour moi l’outil idéal (simplicité d’utilisation) pour s’entrainer et voir si nous sommes capables de tenir une activité constante sur une année.

Quelle stratégie ? Quels résultats ? 

Avant même l’ouverture de la boulangerie (il y a 5 mois) je savais que nous allions être perçu comme un industriel au mieux pour une franchise de part notre aspect très marketé et notre boulangerie d’aspect décalé. Facebook est  donc pour nous un moyen de faire voir ce que les gens ne voient pas en venant à la boulangerie.Par exemple avant l’ouverture nous faisions déjà voir l’avancement des travaux, l’arrivé du matériel. Nous nous offrons une crédibilité de « petit jeune qui démarre » et non pas de grosse chaine.

Depuis l’ouverture nous nous en servons également pour mettre en avant de nouveaux produits ou de nouveaux parfums mais ce n’est pas le but. Je dirai même qu’aujourd’hui la tendance s’est inversée et que nous cherchons sans cesse des événements à faire pour faire vivre notre Facebook, toujours en cherchant le coté décalé des choses par rapport à notre profession. Tout les faits sont sources d’idées (Sidaction, Journée de la femme,élections…), le tout est d’avoir quelques chose à raconter et de créer un lien avec nos clients, de créer une communauté autour de notre enseigne, un état d’esprit propre à notre identité.

Grâce à cette stratégie les résultats sont excellents : nos clients Facebook rentrent dans le magasin avec le sourire, tout est bon pour faire une réflexion aux vendeuses par rapport a une publication.

Quels avantages ?

Les avantages de Facebook sont énormes et à mon avis nous n’avons encore pas exploité pleinement le filon je suis persuadé que nous pouvons encore aller plus loin, notamment en impliquant d’avantage nos fans dans la conquête de nouveaux fans. Pour l’instant le seul évènement qui caractérise cette recherche de nouveaux fans c’est un panier offert à tous les 100ème fan (le fan repart avec un échantillon de presque tout les produits de boulangerie – viennoiserie).

Quels inconvénients ?

Pour l’instant les inconvénients sont minimes. Il faut faire très attention à toutes les publications qui n’ont rien à faire sur le mur (amis privés qui commentent des articles…)

Quel est le temps consacré à Facebook ? qui s’en occupe ?

Le temps consacré à Facebook est difficilement estimable. A l’heure actuelle ce qui prend le plus de temps c’est la recherche des événements à créer. Par exemple pour les élections : Que devons nous faire ? (offrir une viennoiserie pour le 1 er tour, distribution dans les bureaux de vote pour le second tour), comment le mettre en image et en texte ?, comment organiser l’opération ? Aujourd’hui c’est moi qui m’occupe de l’animation de Facebook bien évidement aidé par une amie graphiste.

Comment gérez-vous les mécontents ?

Pour l’instant aucun mécontent à l’horizon mais cela n’empêche pas une surveillance plusieurs fois par jour pour pouvoir répondre de façon courtoise le plus rapidement possible.

En savoir plus sur la matinée réseau