Mastère DEFI (Gestion des Documents Electroniques et des Flux d’Informations)

Un peu de pub ne fait pas de mal, surtout lorsque nous parlons de choses que nous connaissons bien 🙂

Ainsi, j’ai été agréablement surprise de voir tout un encart sur mon ancienne formation du mastère Défi de l’université Paris X-Nanterre dans le numéro Mars/Avril d’Archimag. L’article insiste sur la complémentarité de la formation. Celle-ci est destinée à deux profils, les documentalistes et ceux venant du traitement automatique de la langue. Les personnes ayant un passé pur en documentation se spécialisent en TAL et travaillent sur des outils de développement de bases de données.

Les « talistes » qui savent programmer pour la plupart apprennent les méthodologies de traitement de l’information. Ainsi, nous nous entraidons et échangeons notre savoir, ce qui apporte une réelle valeur ajoutée.

Dans mon cas il était plus pertinent d’avoir une formation plus spécialisée que de faire un DESS en documentation pure où les cours auraient été redondants de ceux suivis à l’IUT ou maîtrise, mais également plus théoriques. Les cours du Mastère DEFI sont à 90% pratiques. Benoît Habert, professeur de sémantique et directeur du mastère

A l’issue du cursus, les élèves sont en mesure de mettre en place un système d’information et de travailler sur une gestion de projet axée sur l’évaluation, les tests et le conseil pour des solutions de GED ou de logiciels de recherche documentaire, tout en gardant un double profil technique et documentaire. Cette complémentarité est essentielle et comme l’ajoute Bernoît Habert, professeur de sémantique et directeur du mastère DEFI « les formations en documentation seules ou les formations en informatique seules ne sont pas suffisantes aujourd’hui pour travailler en info-doc ». Les besoins évoluent tellement que cela devient un devoir pour le professionnel de l’information de se spécialiser…

Description plus complète du Mastère DEFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.