Etude de cas d’E-Réputation avec WWF International

Retour sur une actualité sensible parue ces dernières semaines et visant le secteur des ONG avec WWF International.

Contexte :

Une enquête réalisée par le site BuzzFeed et communiquée début mars, accuse WWF d’avoir financé des « forces paramilitaires brutales » qui ont « torturé et tué » des individus en Asie et en Afrique. Ainsi, WWF est dénoncé pour violations des Droits de l’Homme.

Buzzfeed, société américaine de médias Internet est connue pour la présentation de ses contenus, notamment les listes d’images, contenus le plus souvent légers et peu fouillés et associés à de la publicité native. L’article en question qui accuse WWF est posté le 4 mars 2019 sur le site BuzzFeed. Il a été écrit par Tom Warren le journaliste d’enquête et Katie J.M Baker un reporter de BuzzFeed qui a également travaillée sur l’enquête.  Plus de 100 témoignages récoltés par BuzzFeed assimilent ainsi l’association aux sévices commis sur les populations autochtones par les écogardes. Les mises à disposition d’armes, de véhicules et d’équipements high-tech pour les équipes des parcs naturels incriminent directement l’ONG.

Ces méthodes avaient déjà été dénoncées par une autre ONG : Survival International en 2015 ainsi qu’en 2017.
Les récentes révélations de Buzzfeed, selon Survival, soulèvent une autre question : l’émergence de ce qu’elle qualifie de « colonialisme vert occidental ».

Toujours selon Buzzfeed, l’antenne centrafricaine du WWF aurait participé à l’achat de fusils d’assaut auprès de l’armée du pays.
Buzzfeed porte donc de graves accusations sur la réputation de WWF qui est dénoncée de violations des Droits de l’Homme.

Répercussions:

Les médias ont été globalement neutres en raison de l’image du site Buzzfeed.  Les internautes ont quant à eux partagés cette actualité. Leonardo DiCaprio, membre du comité de direction de WWF, a pris ses distances avec ces derniers mais n’a souhaité à répondre à aucune question. Le fond est soutenu par d’autres personnalités
mondialement connues, à l’instar de David Attenborough, Andy Murray ou encore Christian Bale. Aucun des trois hommes n’a pour le moment souhaité réagir.
Sur les réseaux sociaux, les avis divergent : certains pensent que BuzzFeed porte de fausses accusations sur WWF et cherche juste à faire parler d’eux tandis que d’autres ont confiance
en Buzzfeed et critiquent WWF.

Communication sur les réseaux sociaux : création de l’hashtag #WWFfundsAbuse et #StopMessokDja qui est beaucoup utilisé par le compte de Survivalfr mais aussi par d’autres internautes qui sont révoltés par cette affaire.

Diffusion d’images explicitant le rôle de WWF dans ces tortures :

 

Réponse de WWF International :

WWF International réplique le jour même, 04 mars et fait un communiqué de presse pour répondre aux allégations de Buzzfeed. Cf le communiqué de presse en anglais et en français.

Analyse du communiqué de WWF :

  • WWF va faire une enquête pour examiner ses accusations et demande à BuzzFeed des preuves pour plus de compréhension
  • WWF rappelle ses valeurs, son éthique et leur but de protéger les populations autochtones.
  • Ils prendront des procédures si l’enquête menée révèle un manquement.

Pour ce qui est des réactions suite à cette enquête, beaucoup trouvent ce communiqué peu étayé et attendent plus d’explications. Mais surtout, WWF ne communique plus sur les réseaux sociaux depuis ce scandale (on peut voir que leurs derniers posts date du 3 mars 2019 sur Twitter et Facebook). Rien, aucun post officiel sur les réseaux sociaux ou du partage du communiqué de presse. Cette absence de communication a continué de susciter des interrogations de la part des internautes.

Conclusion :

Buzzfeed n’est pas une source très fiable et le site a été de très nombreuses fois accusé de divulguer de fausses informations ou des articles incomplets. Cependant, WWF International a très bien fait de lancer un communiqué officiel prudent,avisant le monde qu’ils allaient mettre tout en oeuvre pour résoudre cette affaire. Dans une société ou les gens ne croisent plus les sources qu’ils lisent, qu’ils partagent des actualités sans même savoir la véracité de l’information il est essentiel de communiquer, et au moins de parler. Car ne pas donner de réponse officiel et se rendre absent sur les réseaux sociaux c’est déjà communiquer….ils auraient donc dû communiquer sur les réseaux sociaux pour apaiser les interrogations des internautes. Le résultat de la communication officielle de l’organisation se remarquera par les répercussions au niveau des donations…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.